Il s’avança, bardé d’appareils sur moi, qui déjà pressentais la catastrophe. A bout portant il me fl Audiberti Jacques

Ajouter un commentaire

Il s’ avança, bardé d’ appareils sur moi, qui déjà pressentais la catastrophe. A bout portant il me flasha, me gênant les yeux, d’ où ces énormes lunettes noires de soudeur que je porte désormais.
Dimanche m’attend (1965)
Citations de Jacques Audiberti
Jacques Audiberti

Laisser une réponse