Il n’y a point de malheurs réels ou fictifs qu’on ne leur impute (aux philosophes), depuis l’expulsi Alembert Jean le Rond d’

Ajouter un commentaire

Il n’ y a point de malheurs réels ou fictifs qu’ on ne leur impute (aux philosophes), depuis l’ expulsion des jésuites jusqu’ à la retraite de Mlle Clairon.
Citations de Jean le Rond d’ Alembert
Jean le Rond d’ Alembert

Laisser une réponse