Il n’y a pas de souffrance plus atroce que celle d’aimer une femme qui vous donne son corps et qui p Durrell Lawrence

Il n’y a pas de souffrance plus atroce que celle d’aimer une femme qui vous donne son corps et qui pourtant est incapable de livrer son être véritable – parce qu’elle ne sait pas où le trouver.
Justine
Citations de Lawrence Durrell
Lawrence Durrell

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.