Il n’existe pas pour l’homme aussitôt qu’il se sent libre de souci plus constant, plus cuisant, que Dostoïevski Fiodor Mikhaïlovitch

Ajouter un commentaire

Il n’ existe pas pour l’ homme aussitôt qu’ il se sent libre de souci plus constant, plus cuisant, que de trouver quelqu’ un à adorer.
Les Frères Karamazov (1877)
Citations de Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski
Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski

Laisser une réponse