Il me vient une pensée affreuse, je crois qu’il y a des gens qui sont malheureux, irrémédiablement, Büchner Georg

Il me vient une pensée affreuse, je crois qu’il y a des gens qui sont malheureux, irrémédiablement, simplement parce qu’ils sont.
Léonce et Léna (1836)
Citations de Georg Büchner
Georg Büchner