Il manque à ces malheureuses victimes, qu’on nomme filles à marier, une honteuse éducation, je veux Baudelaire Charles

Il manque à ces malheureuses victimes, qu’on nomme filles à marier, une honteuse éducation, je veux dire la connaissance des vices d’un homme.
La Fanfarlo (1847)
Citations de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.