Il m’a fallu ès jours sacrez de mon triumphe ensepvelir coup sur coup, de mes propres mains, mes deu Amyot Jacques

Il m’a fallu ès jours sacrez de mon triumphe ensepvelir coup sur coup, de mes propres mains, mes deux jeunes enfans.
Paul-Aemile, 58
Citations de Jacques Amyot
Jacques Amyot

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.