Il faut donc nécessairement, après avoir disséqué sur le mort, disséquer sur le vif, pour mettre à d Bernard Claude

Ajouter un commentaire

Il faut donc nécessairement, après avoir disséqué sur le mort, disséquer sur le vif, pour mettre à découvert et voir fonctionner les parties intérieures ou cachées de l’ organisme; c’ est à ces sortes d’ opérations qu’ on donne le nom de vivisections.
Introduction à l’étude de la médecine expérimentale (1865)
Citations de Claude Bernard
Claude Bernard

Laisser une réponse