Il est un ton, à quoi reconnaître à distance la passion partisane. Ce n’est pas nécessairement (comm Paulhan Jean

Il est un ton, à quoi reconnaître à distance la passion partisane. Ce n’est pas nécessairement (comme on le suppose) un ton chaud et persuasif. Non. Mais plutôt un ton froid, détaché, extérieur.
Entretien sur des faits divers (1930)
Citations de Jean Paulhan
Jean Paulhan