Il entendait soudain, traduite en mots, en verbes conjugués à l’imparfait ou au passé, en qualificat Denuzière Maurice

Il entendait soudain, traduite en mots, en verbes conjugués à l’imparfait ou au passé, en qualificatifs plus ou moins nuancés, en exclamations chaleureuses, en indiscrétions bénignes, cette vie dense et qu’il avait quasi de bout en bout partagée.
Louisiane, II – Fausse-Rivière (1979)
Citations de Maurice Denuzière
Maurice Denuzière