Il alloit souvent ouvrir et visiter mes coffres, pour veoir si ma mere y auroit rien fourré de frian Amyot Jacques

Ajouter un commentaire

Il alloit souvent ouvrir et visiter mes coffres, pour veoir si ma mere y auroit rien fourré de friandise et de superfluité.
Alexandre, 40
Citations de Jacques Amyot
Jacques Amyot

Laisser une réponse