Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes; – Il serpente, et s’enfonce en un lointain obscur; – Lamartine Alphonse de

Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes;
Il serpente, et s’enfonce en un lointain obscur;
Là le lac immobile étend ses eaux dormantes
Où l’étoile du soir se lève dans l’azur.
Méditations poétiques (1820), l’Isolement
Citations de Alphonse de Lamartine
Alphonse de Lamartine

One Response

  1. Cochonfucius juin 30, 2012

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.