Gloire au premier venu qui passe et qui se tait – Quand la canaille crie «haro sur le baudet»! – Brassens Georges

Ajouter un commentaire

Gloire au premier venu qui passe et qui se tait
Quand la canaille crie «haro sur le baudet»!
Et gloire a don Juan pour ses galants discours
A celle a qui les autres faisaient jamais la cour!
Cette fille est trop vilaine, il me la faut.
Trompe la mort (1976), Don Juan
Citations de Georges Brassens
Georges Brassens

Laisser une réponse