Gardez-vous de penser que les destinées du peuple soient attachées à quelques hommes gardez-vous de Robespierre Maximilien de

Gardez-vous de penser que les destinées du peuple soient attachées à quelques hommes gardez-vous de redouter le choc des opinions, et les orages des discussions politiques, qui ne sont que les douleurs de l’enfantement de la liberté.
En réponse aux deux discours de Brissot et Guadet, 27 avril 1792.
Citations de Maximilien de Robespierre
Maximilien de Robespierre

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.