Garde ce caillou poli. A l’heure de ta mort tu pourras le caresser dans la paume de ta main et mettr Mutis Álvaro

Garde ce caillou poli. A l’heure de ta mort tu pourras le caresser dans la paume de ta main et mettre ainsi en fuite la présence de ces lamentables erreurs dont la somme ôte tout sens possible à ta vaine existence.
La Neige de l’amiral (1989)
Citations de Álvaro Mutis
Álvaro Mutis