Et quand tu t’endormiras, – Dans les draps – D’un somme, je t’éventerai de lointains opéras. Laforgue Jules

Et quand tu t’endormiras, – Dans les draps – D’un somme, je t’éventerai de lointains opéras.
Les Complaintes (1885)
Citations de Jules Laforgue
Jules Laforgue

One Response

  1. dicocitations mai 3, 2011

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.