Et puis, il y a les grosses, les joufflues, les charnues, les fessues, celles qui inquiétaient tant Barrière Michèle

Ajouter un commentaire

Et puis, il y a les grosses, les joufflues, les charnues, les fessues, celles qui inquiétaient tant les puritains anglo-saxons qui, au XIXème siècle voyaient dans les tomates l’oeuvre du diable.
Meurtres à la pomme d’or (2006)
Citations de Michèle Barrière
Michèle Barrière

Laisser une réponse