Et meure Pâris ou Hélène,
Quiconque meurt, meurt à douleur.
Celui qui perd vent et haleine Villon François

Ajouter un commentaire

Et meure Pâris ou Hélène,
Quiconque meurt, meurt à douleur.
Celui qui perd vent et haleine,
Son fiel se crève sur son coeur.
Le Testament (1461)
Citations de François Villon
François Villon

Laisser une réponse