Et le char vaporeux de la reine des ombres – Monte et blanchit déjà les bords de l’horizon. Lamartine Alphonse de

Ajouter un commentaire

Et le char vaporeux de la reine des ombres
Monte et blanchit déjà les bords de l’ horizon.
Méditations poétiques (1820), l’Isolement
Citations de Alphonse de Lamartine
Alphonse de Lamartine

Laisser une réponse