Et l’avare Achéron ne lâche point sa proie. Racine Jean

3 Commentaires

Et l’ avare Achéron ne lâche point sa proie.
Phèdre (1677), II, 5, Phèdre
Citations de Jean Racine
Jean Racine

3 réponses à “Et l’avare Achéron ne lâche point sa proie. Racine Jean”

  1. QUINCARLET

    « C’est Vénus tout entière » et non « Vénus toute entière »

    Répondre
    • dicocitations

      Tout entière avec accord au XVII siècle…
      De nos jours effectivement invariable car adverbe.

      Répondre
      • dicocitations

        On écrivait et l’on imprimait autrefois Toute devant les adjectifs féminins, commençant par une voyelle ou par une Il non aspirée. Elle était toute inquiète, toute «l’année. Ce succès l’a rendue toute heureuse. C’est Vénus toute entière à sa proie attachée. Quelques personnes suivent encore cette ancienne orthographe.

        Répondre

Laisser une réponse