Et, comme le soleil dans son enfer polaire, – Mon coeur ne sera plus qu’un bloc rouge et glacé. Baudelaire Charles

Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu’un bloc rouge et glacé.
Les Fleurs du Mal (1857), LVI – Chant d’automne
Citations de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire