Et alors, le prenant à la gorge, je fis si bien, des pieds, des poings, des dents, de tout, que je l Daudet Alphonse

Ajouter un commentaire

Et alors, le prenant à la gorge, je fis si bien, des pieds, des poings, des dents, de tout, que je l’ arrachai de sa place et qu’ il s’ en alla rouler hors de l’ étude.
Le Petit Chose (1868)
Citations de Alphonse Daudet
Alphonse Daudet

Laisser une réponse