Essaie de ne rien accepter des mains que tu n’aurais aucun plaisir à serrer si elles ne t’offraient Renard Jules

Essaie de ne rien accepter des mains que tu n’aurais aucun plaisir à serrer si elles ne t’offraient rien.
Journal, 11 mars 1901
Citations de Jules Renard
Jules Renard

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.