Enfin, vous voilà! lui dit-elle, et ne voulant pas faire de cet enfin un reproche, elle ajouta … « Barbey d’Aurevilly Jules Amédée

Enfin, vous voilà! lui dit-elle, et ne voulant pas faire de cet enfin un reproche, elle ajouta … «je vous attendais pour le thé».
Une vieille maîtresse (1851)
Citations de Jules Amédée Barbey d’Aurevilly
Jules Amédée Barbey d’Aurevilly

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.