Enfance un beau soir vous avez poussé la porte du jardin – Du seuil voici que vous suivez le para Aragon Louis

1 Commentaire

Enfance un beau soir vous avez poussé la porte du jardin
Du seuil voici que vous suivez le paraphe noir des arondes
Vous sentez dans vos bras tout à coup la dimension du monde
Et votre propre force et que tout est possible soudain.
Le Roman inachevé (1956), La beauté du diable
Citations de Louis Aragon
Louis Aragon

Une réponse à “Enfance un beau soir vous avez poussé la porte du jardin – Du seuil voici que vous suivez le para Aragon Louis”

  1. dicocitations

    Le jardin – Jacques Prévert

    Amours
    (Extrait de "Paroles", Jacques Prévert)

    Des milliers et des milliers d'années
    Ne sauraient suffire
    Pour dire
    La petite seconde d'éternité
    Où tu m'as embrassé
    Où je t'ai embrassèe
    Un matin dans la lumière de l'hiver
    Au parc Montsouris à Paris
    A Paris
    Sur la terre
    La terre qui est un astre.

    Répondre

Laisser une réponse