En vain à l’observer jour et nuit je m’attache: elle meurt dans mes bras d’un mal qu’elle me cache. Racine Jean

En vain à l’observer jour et nuit je m’attache: elle meurt dans mes bras d’un mal qu’elle me cache.
Phèdre (1677), I, 2, Oenone
Citations de Jean Racine
Jean Racine