En somme, rien n’était perdu. La vie était faite de hauts et de bas. Les impressions étaient passagè Cohen Albert

Ajouter un commentaire

En somme, rien n’ était perdu. La vie était faite de hauts et de bas. Les impressions étaient passagères. Il s’ agissait seulement d’ effacer la mauvaise impression, de la remplacer par une bonne, de reconquérir son estime.
Belle du Seigneur (1968)
Citations de Albert Cohen
Albert Cohen

Laisser une réponse