(En parlant des enfants) Tout ce que nous pouvons pour eux, c’est de bien choisir leur mère. Rostand Jean

1 Commentaire

(En parlant des enfants) Tout ce que nous pouvons pour eux, c’ est de bien choisir leur mère.
Pensées d’un biologiste (1967)
Citations de Jean Rostand
Jean Rostand

Une réponse à “(En parlant des enfants) Tout ce que nous pouvons pour eux, c’est de bien choisir leur mère. Rostand Jean”

  1. dicocitations

    « Pensés d’un Biologiste »

    « Jamais les hommes ne sauront assez la contingence de leur personne, et à combien peu ils doivent de n'être pas ce qu'ils méprisent. »

    « Les enfants qui naîtront dans des millénaires ne seront pas plus aptes au progrès que ceux qui naissent de nos jours, et il n'y a rien à espérer de l'avenir qui ne soit déjà espérable du présent. »

    « Il tient à l'essence même de la civilisation humaine de contrarier toujours davantage, tant par les pouvoirs de la science que par l'esprit de fraternité, le jeu sans merci de la sélection naturelle. »

    « L'univers, en faisant l'homme, s'est donné à la fois une victime et un juge. »

    « La science a fait de nous des dieux avant même que nous méritions d'être des hommes. »

    « L'invention de la bombe atomique nous aura fait voir, du moins, ce que peut la recherche quand elle est mise en demeure. Les problèmes du cancer et de la tuberculose ne tarderaient guère davantage à être résolus s'il y avait pour un pays nécessité de les résoudre. Mais ils ont contre eux de n'intéresser que l'humanité entière. »

    « Ce n'est pas dire des sottises qui est grave, mais les dire au nom des principes. »

    « Cerveau humain : cette éponge toute prête à s'imbiber de tous les mensonges… »

    Répondre

Laisser une réponse