En ce qui concerne le corps, il y a certes autant, sinon plus, de malades imaginaires que de malades Lichtenberg Georg Christoph

En ce qui concerne le corps, il y a certes autant, sinon plus, de malades imaginaires que de malades réels, mais dans le domaine de l’esprit, il y a sans doute autant, sinon beaucoup plus, de bien portants imaginaires que de bien portants réels.
Aphorismes (1800-1806)
Citations de Georg Christoph Lichtenberg
Georg Christoph Lichtenberg

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.