Elles ne voient plus du tout ce qu’il y a là de laid et de risqué. Elles n’ont plus qu’une pensée: s Zweig Stefan

Elles ne voient plus du tout ce qu’il y a là de laid et de risqué. Elles n’ont plus qu’une pensée: s’emparer de tous les secrets dont on voile leurs regards. Elles écoutent. Mais elles n’entendent que le léger sifflement des mots.
Destruction d’un coeur (1931)
Citations de Stefan Zweig
Stefan Zweig

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.