Elle restait debout, devant ce bureau, raidie, torturant les franges de son châle brun avec ses pauv Loti Louis Marie Julien Viaud, dit Pierre

Ajouter un commentaire

Elle restait debout, devant ce bureau, raidie, torturant les franges de son châle brun avec ses pauvres vieilles mains gercées de laveuse.
Pêcheur d’Islande (1886)
Citations de Louis Marie Julien Viaud, dit Pierre Loti
Louis Marie Julien Viaud, dit Pierre Loti

Laisser une réponse