Elle avait certainement franchi la quarantaine, mais nullement laissé de l’autre côté de cette front Gobineau Joseph Arthur, comte de

Elle avait certainement franchi la quarantaine, mais nullement laissé de l’autre côté de cette frontière la prétention de séduire.
Nouvelles asiatiques (1876)
Citations de Joseph Arthur, comte de Gobineau
Joseph Arthur, comte de Gobineau

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.