Eh! qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger? – J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-b Baudelaire Charles

Eh! qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger? – J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas… là-bas… les merveilleux nuages!
Petits poèmes en prose ou Le Spleen de Paris (1862), L’Etranger
Citations de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire

2 Comments

  1. poe mai 7, 2009
  2. dicocitations mai 7, 2009

Reply Cancel Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.