Ecrire, c’est entendre la voix perdue. Quignard Pascal