Du temps que j’étais écolier, – Je restais un soir à veiller – Dans notre salle solitaire. – Musset Alfred de

1 Commentaire

Du temps que j’ étais écolier,
Je restais un soir à veiller
Dans notre salle solitaire.
Devant ma table vint s’ asseoir
Un pauvre enfant vêtu de noir,
Qui me ressemblait comme un frère.
La Nuit de décembre (1835)
Citations de Alfred de Musset
Alfred de Musset

Une réponse à “Du temps que j’étais écolier, – Je restais un soir à veiller – Dans notre salle solitaire. – Musset Alfred de”

  1. Cochonfucius

    Car la salle avait un miroir.

    Répondre

Laisser une réponse