Dombey et fils avaient souvent trafiqué dans les cuirs, mais jamais dans les coeurs. Ils laissaient Dickens Charles

Ajouter un commentaire

Dombey et fils avaient souvent trafiqué dans les cuirs, mais jamais dans les coeurs. Ils laissaient cette marchandise fantaisiste aux garçons et aux filles, aux pensionnats et aux livres.
Dombey et Fils (1849-1850), V
Citations de Charles Dickens
Charles Dickens

Laisser une réponse