Dieu bénira les âmes tendres; il y a je ne sais quoi de réprouvé à être insensible. Voltaire François Marie Arouet, dit

Ajouter un commentaire

Dieu bénira les âmes tendres; il y a je ne sais quoi de réprouvé à être insensible.
Lettre au Prince Royal de Prusse, 12 août 1739
Citations de François Marie Arouet, dit Voltaire
François Marie Arouet, dit Voltaire

Laisser une réponse