Devenu délicat, l’esprit se refuse à tout autre nourriture qu’un consommé d’idée ou de sentiment. Il Thiaudière Edmond

Devenu délicat, l’esprit se refuse à tout autre nourriture qu’un consommé d’idée ou de sentiment. Il ne digère plus même ses chefs d’oeuvre, s’ils ne sont pas tout à fait substantiels.
La Proie du Néant, Notes d’un Pessimiste (1886)
Citations de Edmond Thiaudière
Edmond Thiaudière

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.