Derrière l’eau, des prairies s’étendent et vont, d’un pas lent, de grosses vaches nourries d’herbe m Maupassant Guy de

Derrière l’eau, des prairies s’étendent et vont, d’un pas lent, de grosses vaches nourries d’herbe mouillée, et dont l’oeil humide semble plein des rosées, des brouillards et de la fraîcheur des pâturages.
Nos lettres (1888)
Citations de Guy de Maupassant
Guy de Maupassant

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.