De tous côtés on se cogne, on frotte, on est empoigné par l’étroitesse du passage, on est arrêté, co Barbusse Henri

De tous côtés on se cogne, on frotte, on est empoigné par l’étroitesse du passage, on est arrêté, coincé.
Le Feu, Journal d’une escouade (1916)
Citations de Henri Barbusse
Henri Barbusse

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.