De peindre ainsi les nonnes, puis de railler si doucement leurs menus travers, gourmandise, bavardag Lemaître Jules

Ajouter un commentaire

De peindre ainsi les nonnes, puis de railler si doucement leurs menus travers, gourmandise, bavardage, mièvreries et langueurs, ce fut, pour le jésuite, une façon détournée de s’ occuper des femmes sans offenser le ciel.
Théories et impressions
Citations de Jules Lemaître
Jules Lemaître

Laisser une réponse