De Paris au Pérou, du Japon jusqu’à Rome, – Le plus sot animal, à mon avis, c’est l’homme. Boileau-Despréaux Nicolas

De Paris au Pérou, du Japon jusqu’à Rome, – Le plus sot animal, à mon avis, c’est l’homme.
Satires (1660-1711)
Citations de Nicolas Boileau-Despréaux
Nicolas Boileau-Despréaux

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.