Dans l’affaire du quiétisme, il (l’abbé Fleury) adopta la doctrine de Bossuet, sans perdre l’amitié Alembert Jean le Rond d’

Dans l’affaire du quiétisme, il (l’abbé Fleury) adopta la doctrine de Bossuet, sans perdre l’amitié de Fénelon; ses lumières le préservèrent des pieuses erreurs de l’un, et sa modération, de l’impétuosité de l’autre.
Eloges, Fleury
Citations de Jean le Rond d’Alembert
Jean le Rond d’Alembert

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.