D’être sans noyau, c’est un progrès pour la prune, mais du point de vue de ceux qui les mangent. Toulet Paul-Jean

D’être sans noyau, c’est un progrès pour la prune, mais du point de vue de ceux qui les mangent.
Les Trois Impostures (1922), 215
Citations de Paul-Jean Toulet
Paul-Jean Toulet

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.