Dès qu’une langue a «coagulé» un peuple, tous les éléments «raciaux» de ce peuple se subordonnent à Reclus Onésime

Ajouter un commentaire

Dès qu’ une langue a «coagulé» un peuple, tous les éléments «raciaux» de ce peuple se subordonnent à cette langue. C’ est dans ce sens qu’ on a dit: la langue fait le peuple (lingua gentem facit).
Un grand destin commence (1917)
Citations de Onésime Reclus
Onésime Reclus

Laisser une réponse