Définissez-moi d’abord ce que vous entendez par Dieu et je vous dirai si j’y crois. Einstein Albert

6 Commentaires

Définissez-moi d’ abord ce que vous entendez par Dieu et je vous dirai si j’ y crois.
Citations de Albert Einstein
Albert Einstein

6 réponses à “Définissez-moi d’abord ce que vous entendez par Dieu et je vous dirai si j’y crois. Einstein Albert”

  1. Teyla

    C'est exactement ma pensée
    Ca me surprend de l'entendre de la bouche d'un mathématicien et physicien!

    Répondre
  2. dicocitations

    Le mot Dieu n’est pour moi rien de plus que l’expression et le produit des faiblesses humaines, la Bible un recueil de légendes, certes honorables mais primitives qui sont néanmoins assez puériles.

    Albert Einstein

    Répondre
  3. dicocitations

    La religion juive, comme toutes les autres religions est l’incarnation des superstitions les plus enfantines.

    Albert Einstein

    Répondre
  4. Anthony

    « En prenant compte d’une telle harmonie dans le cosmos, que j’arrive à reconnaître avec mon cerveau humain limité, il existe cependant des gens qui disent qu’il n’y a pas de Dieu. Mais ce qui m’énerve réellement c’est qu’ils me citent afin de supporter leur point de vue. »

    (Albert Einstein, Extrait du livre d’Alice Calaprice “The Expanded Quotable Einstein”, 2000, p.214)

    Répondre
    • Cochonfucius

      L'univers décrit par nos Saintes Ecritures
      Est, semble-t-il, régi par un noble gardien ;
      Un peu comme un dragon qui veille sur des biens,
      A lui-même s'étant donné l'investiture.

      Mais, chacun le constate, observant la nature :
      Dans le sous-sol ne sont ni dragons, ni sauriens.
      Or, d'autres vont répondre "Attends, ne changeons rien,
      Car, de Dieu, le cosmos porte la signature."

      A trancher entre nous, ce n'est pas mince affaire,
      Qui peut-être n'est pas traitable en notre sphère,
      Disons pour commencer que nul des deux n'a tort.

      En faveur du déiste a plaidé l'étincelle
      De la vie, fulgurante, inimitable et belle.
      En faveur de l'athée, la noirceur de la mort.

      Répondre

Laisser une réponse