Décidément cette chambre est triste. Les grosses araignées du matin, qu’on appelle pensées philosoph Daudet Alphonse

Décidément cette chambre est triste. Les grosses araignées du matin, qu’on appelle pensées philosophiques, ont tissé leurs toiles dans tous les coins.
Lettres de mon moulin (1866)
Citations de Alphonse Daudet
Alphonse Daudet

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.