Courtisans, qui jetez vos dédaigneuses vues – Sur ce chien délaissé, mort de faim par les rues, – At Aubigné Théodore Agrippa d’

Courtisans, qui jetez vos dédaigneuses vues – Sur ce chien délaissé, mort de faim par les rues, – Attendez ce loyer de la fidélité.
Mémoires
Citations de Théodore Agrippa d’ Aubigné
Théodore Agrippa d’ Aubigné

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.