Connaître les femmes sans être amant, c’est comme si un pêcheur, ayant promené sa ligne sur la riviè Renard Jules

Connaître les femmes sans être amant, c’est comme si un pêcheur, ayant promené sa ligne sur la rivière, s’imaginait connaître les poissons.
Journal, 21 mars 1901
Citations de Jules Renard
Jules Renard