Comme vous êtes accoutumée à ne jamais recevoir que des hommages et des adorations de tout le monde, Molière Jean-Baptiste Poquelin, dit

Comme vous êtes accoutumée à ne jamais recevoir que des hommages et des adorations de tout le monde, un compliment pareil au sien doit vous surprendre, à la vérité.
La Princesse d’Elide (1664), II, 4, Cynthie
Citations de Molière
Molière

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.